Jeune fille au rocher

Haut-Empire [27 / 235]

Lyon (69) - Lugdunum, Musée et Théâtres romains - Lyon

Jeune fille au rocher

Où le trouver

Numéro d'inventaire

inv. 2004.2.24

Commune de découverte

Lieu-dit

Place Benoit Crépu

Type d'intervention

Fouille

Année de fouille

2004

Responsable scientifique

AYALA, Grégoire

Datation de l'objet

Haut-Empire [27 / 235]

Domaine

Sculpture

Matériaux

Marbre

Dimensions

H. 47,5 cm x l. 21 cm

Bibliographie

Maria-Pia Darblade-Audoin, Nouvel Espérandieu. Recueil général des sculptures sur pierre de la Gaule, tome II, Lyon. Paris, 2006, n° 390 ; Lyon Saint-Georges : archéologie, environnement et histoire d'un espace fluvial en bord de Saône
sous la direction de Grégoire Ayala. - Documents d'archéologie Française, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 2013. - 1 vol. (435 p.)
© Musée théâtre Lugdunum, Jean-Michel Degueule

Du visage la mélancolie

 

Saisie dans une attitude complexe, cette jeune fille s’apparente à un groupe de sculptures représentant des figures assises, dont les plus anciens exemplaires remontent à l’époque classique (à l’image de la Pénélope assise ou de la Suppliante Barberini). Sa coiffure, dite en « côtes de melon », était particulièrement en vogue au IIe siècle dans l’Empire. Les mèches devaient se rejoindre en un chignon aujourd’hui disparu, au sommet du crâne. Le regard perdu au loin, le visage de la jeune fille est animé d’une vague expression mélancolique. Ce calme contraste avec la complexité des draperies et de la chevelure, renforçant l’effet décoratif de cette sculpture, qui devait orner le jardin d’une riche demeure romaine.