Pièce de jeu ou de maquette

6| Gallo-romain [- 50 / 476]

Toulouse (31) - Musée Saint-Raymond - Toulouse

Pièce de jeu ou de maquette

Où le trouver

Toulouse (31) - Musée Saint-Raymond
place Saint-Sernin

31000 Toulouse

Site internet

Numéro d'inventaire

98.4.7

Commune de découverte

Lieu-dit

Ancien Hôpital Larrey (11 place de Bologne

Type d'intervention

Fouille

Année de fouille

1988

Responsable scientifique

DE FILIPPO, Raphaël

Datation de l'objet

6| Gallo-romain [- 50 / 476]

Domaine

Jeu;Matériaux de construction;Religion

Matériaux

Autre

Dimensions

H. 12 cm x P. 9 cm

Bibliographie

Archéologie toulousaine. Antiquité et haut Moyen Age. Découvertes récentes (1988-1995), exposition musée Saint-Raymond, 1995, Toulouse, musée Saint-Raymond, 1995 (n° 2)

© Photo Francis Alexandre, Archives municipales de Toulouse, CC BY-SA

Se fortifier

 

Découvert au pied des murailles antiques de Toulouse, cet objet en terre cuite demeure un mystère. Si l'on y reconnaît le modèle réduit d'une porte fortifiée, il est difficile d'en déterminer la fonction. S'agit-il d'un jouet ? d'une maquette? d'une offrande ? En Gaule romaine, on distingue deux grands groupes d'enceintes urbaines. Si celles construites durant le Haut-Empire (Ier - IIIe siècles) sont plus rares et souvent plus symboliques que défensives, les nombreuses enceintes du Bas-Empire, édifiées entre le milieu du IIIe siècle et la fin du siècle suivant, sont quant à elles pourvues d'imposants dispositifs défensifs, affichant une vocation militaire évidente. Elles résultent du sentiment d'insécurité qui frappe un Empire romain alors en crise, confronté à la violence des premières invasions barbares. C'est ainsi que le rempart devient un élément familier du paysage antique.

Contexte archéologique

Cette pièce représente le modèle réduit d'une tour à avant-corps polygonal à cinq pans. Des incisions peut-être pratiquées après cuisson, tentent de reproduire l’appareil du mur (assemblage de briques et de pierres dans la maçonnerie). La tour est encadrée de deux ouvertures voûtées (portes) qui sont malheureusement cassées. Le bouton qui surplombe la tour semble être un tenon permettant la fixation d'un deuxième élément. Si l'apparence de cet objet, incomplet, est celle d'un modèle réduit d'une porte fortifiée de rempart, sa fonction demeure indéterminée : jouet ? ex-voto ? maquette d'architecte (modèle importé à imiter, projet à exécuter) ? Trouvé dans un amas de briques et de tuiles accumulé au pied de la courtine de l'enceinte romaine de Toulouse, près de la place Saint-Pierre, cet objet pourrait aussi bien être une simple terre cuite architecturale dont la fonction reste encore à déterminer.