Lampe à huile représentant un combat de gladiateurs

6| Gallo-romain [- 50 / 476]

Toulouse (31) - Musée Saint-Raymond - Toulouse

Lampe à huile représentant un combat de gladiateurs

Où le trouver

Toulouse (31) - Musée Saint-Raymond
place Saint-Sernin

31000 Toulouse

Site internet

Numéro d'inventaire

98.10.99

Commune de découverte

Lieu-dit

Extension Hôtel d’Asséza

Type d'intervention

Fouille

Année de fouille

1993

Responsable scientifique

CATALO, Jean

Datation de l'objet

6| Gallo-romain [- 50 / 476]

Domaine

Confort

Matériaux

Autre

Dimensions

H. 3,1 cm x l. 7,2 cm x P. 9 cm

Bibliographie

Sophie Bessi, Les lampes à huile du musée Saint-Raymond trouvées en contexte archéologique à Toulouse et Vieille-Toulouse, Mémoire de maîtrise d'archéologie antique présenté sous la direction de Robert Sablayrolles, Volume II = Catalogue, Toulouse, Université de Toulouse II-Le Mirail UFR d'histoire et d'archéologie, 2003 (n° 81) Roma S.P.Q.R. Senatus populus que romanus, exposition Centro de Exposiciones Arte Canal, Madrid, 22 novembre 2007-2 mars 2008, Madrid, Ediciones Aldeasa, 2007 (p. 283 n° 280)
© Photo STC, Ville de Toulouse, CC BY-SA

La violence comme spectacle

 

Dans le monde romain, les combats de gladiateurs, rendus publics dès 105 avant notre ère, étaient un divertissement très apprécié de toute la société qui se pressait plusieurs fois par an dans les amphithéâtres pour y assister. La fréquence des représentations de telles scènes sur divers objets du quotidien, comme cette lampe à huile, témoigne de cette ferveur. Ces spectacles n’étaient certes pas aussi brutaux qu’ils le sont dans l’imaginaire moderne : disputés par des professionnels, ils étaient codifiés, arbitrés, et ne visaient pas tant la scène de boucherie que le beau combat. Il n’en reste pas moins que de nombreux gladiateurs y trouvaient la mort (10 % environ des participants à un combat donné), et que les débats qu’ils ont pu occasionner dans la société romaine ne remettaient pas en question cette mise en spectacle de la violence.
 

Lampe à huile à bec triangulaire orné de volutes. Sur le médaillon le décor représente deux gladiateurs en fin de combat. L'un d'eux est à terre, il porte un casque, un pagne et une épée courte, il s'agit peut-être d'un mirmillon, le bouclier long est au sol, derrière son adversaire. Celui-ci debout, attend le verdict pour l'achever. Il porte un casque différent, un pagne, des jambières et un petit bouclier carré, il pourrait s'agir d'un thrace. Leurs noms sans doute célèbres sont inscrits, ARDIUS, au-dessus et LITICII A au-dessous.